Don Dario Viganò, Préfet du Secrétariat chargé de la Communication du Saint-Siège, interviewé par Radio Vatican, explique aux auditeurs la signification de #OrdinaryHeroes, expression de la culture pop d’aujourd’hui. Le Pape est représenté comme un super-héros, mais à visage humain, d’une personne à part entière et pour cela, il est reconnu comme étant quelqu’un qui nous ressemble beaucoup plus de ce que nous pouvons imaginer. Dans le contexte d’un monde où tout est en colère, gris, bruyant, une image qui sourit et apporte un peu de gentillesse est un antidote à la culture de l’hurlement et des revendications avec lesquels désormais nous sommes habitués à vivre et qui nous a aveuglé et rendus indifférents à l’égard des plus faibles et de ceux en marge de la société.

Une partie des recettes issues de la vente des t-shirts, ira aux Œuvres de Bienfaisance du Denier de Saint Pierre. Aux détracteurs qui soutiennent que le travail Superpope désacralise l’image du Pape François, Don Dario Viganò répond en rappelant à tous que le premier à s’être impliqué à désacraliser l’image du Saint-Père est le Pape François lui-même, en se présentant comme un berger, un guide, qui a besoin de son peuple. C’est l’image de la proximité et de la promiscuité qui le caractérise et qui est représenté et contenu judicieusement dans l’image de Superpope.

Écouter l’interview dans son intégralité sur Radio Vatican